Olivier en pot : comment bien le rempoter et l’entretenir ?

L’olivier, arbre à succès au jardin, est un symbole de la Provence. Que ce soit en pot ou en pleine terre, on peut pratiquement accueillir l’olivier dans toutes les régions de plaine de notre pays.

Arbre au feuillage persistant il amènera tout au long de l’année un air de méditerranée à votre jardin mais également à votre terrasse ou balcon si l’olivier est cultivé en pot. Pour un olivier en pot, veillez à le placer dans un lieu abrité du vent.

Découvrez tous nos bons conseils pour bien rempoter un olivier en pot, l’entretenir… afin d’optimiser sa croissance.

Quand rempoter un olivier en pot ?

Rempoter un olivier en pot en moyenne tous les 3 à 4 ans, pour lui amener un substrat neuf et ainsi favoriser son développement et sa croissance.

Préférez un rempotage au printemps, c’est-à-dire après les gelées hivernales et avant la reprise des racines de votre olivier.

Rempoter un olivier : quelle terre ?

L’olivier est un arbre qui pousse dans des terrains rocailleux, profond, calcaire et très bien drainé. En aucun cas l’olivier ne pousse dans du terreau, c’est pourquoi il va être important d’amener un substrat adapté à votre olivier lorsque vous le rempoter.

La terre pour rempoter votre olivier doit être filtrante.

Au terreau, mélangez quelque chose de calcaire et qui soit très granuleux, pour que la terre ne se compact pas. Le coquillier marin est un produit entièrement naturel, sous forme de sable, il sera parfaitement adapté et idéal en mélange, pour votre olivier en pot.

Comment rempoter un olivier en pot ?

Notre expert jardin vous en dit plus !

Lorsque vous rempoter un olivier en pot, sélectionnez un pot légèrement plus grand pour que les racines puissent se développer aisément. Veillez bien à choisir un pot avec un trou d’évacuation pour l’eau en excès afin de ne pas nuire à votre plante.

L’astuce EASYBIO : Choisissez un pot de style méditerranéen qui s’accordera parfaitement avec votre olivier et amènera une jolie ambiance « Provence » à votre terrasse ou balcon.

7 étapes pour bien rempoter un olivier en pot

Il est très facile de rempoter un olivier.

  1. Désolidarisez la motte du pot. Pour faciliter la tâche, vous pouvez utiliser un couteau désherbeur.
  2. Une fois la motte sortie, conserver la intacte. Veillez néanmoins à démêler les racines qui ont formé un chignon dans le pot.
  3. Obstruez le trou au fond du pot avec un galet de manière à ce que le terreau ne risque pas de s’évacuer, ni même de boucher l’évacuation d’eau, au fur et à mesure des arrosages.
  4. Disposez dans le fond une importante couche de drainage. Vous pouvez utiliser des billes d’argiles expansées ou encore des cailloux.
  5. Remplir le pot du mélange terre/coquillier de sorte que lorsque l’on pose la motte celle-ci soit à la bonne hauteur et pas trop enterrée.
  6. Posez la motte au centre et remplir le reste du pot avec le substrat.
  7. Tassez avec vos mains, puis arrosez abondamment afin de bien terminer de tasser la terre, pour que les racines ne soient plus en contact avec l’air. Rajoutez de la terre au besoin.

Dans le courant de la végétation, vous pourrez lui amener, une fois, de l’engrais pour booster sa croissance. L’olivier est une plante peu gourmande, un seul apport d’engrais en plus du nouveau terreau amené par le rempotage, et votre olivier en pot sera nourrit pour la saison !

Entretien de l’olivier en pot

Arrosage

L’olivier apprécie le soleil direct et supporte très bien la sécheresse cependant, il redoute l’excès d’eau qui favorise l’apparition de maladies et la chute des feuilles.

Arrosez votre olivier en pot de manière régulière mais modéré, dès que la terre est sèche. En moyenne une fois par semaine au printemps.

Taille

Peu exigeant, l’olivier en pot ne demande pratiquement pas d’entretien.

Suite au rempotage, vous pouvez simplement pratiquer une légère taille, qui sera d’autant plus appréciée de l’olivier en pot qu’une taille dite « sévère », pour supprimer le bois mort, l’alléger et le rajeunir un petit peu.

Supprimez les branches au pied du tronc. Aérez le centre de l’arbre pour faire passer les rayons du soleil, tout en gardant les branches mères. Enfin coupez les branches qui pointent vers le sol.

Taillez votre olivier en pot, un fois par an si besoin, au printemps et notamment en dehors des risques de gel afin de ne pas nuire à votre arbre.

Plus de conseils jardin et plantes