Conseils de culture du figuier : variétés, plantation, entretien

Quoi de mieux que quelques bons conseils pour réussir la culture du figuier ? Le figuier, ou ficus carica pour les botanistes, est un arbre comestible des plus mythique. Reconnaissable par son feuillage original et ses doux fruits, c’est un arbre qui nécessite peu d’attention.

Blanche marseillaise, goutte d’or, ronde de bordeaux ou encore rouge d’Argenteuil… choisissez la variété de votre figuier en fonction notamment de la taille de votre jardin, de votre climat mais aussi selon vos goûts !

L’astuce EASYBIO : Si vous n’habitez pas une région méditerranéenne choisissez une variété très rustique tel que la goutte d’or, ou la violette dauphine.

Découvrez tous nos conseils et astuces pour réussir la culture du figuier. Notre expert jardin vous en dit plus en vidéo !

L’originalité du figuier

Le figuier ne fait pas partie des arbres fruitiers, c’est un arbre comestible. En effet, la figue que vous pensez être le fruit du figuier est un faux-fruit, ce n’est en réalité que la fleur transformée ! La fleur est recroquevillée pour protéger le fruit présent à l’intérieur.

Où se trouve les fruits du figuier ? Les fruits sont les pépins qui se trouve à l’intérieur de cette fleur inversée.

Astuce de culture du figuier : la plantation

Où pousse le figuier ?

Le figuier est un arbre extrêmement accommodant, il s’adapte à son environnement. Toutefois afin de maximiser vos chances de réussite avec la culture du figuier, il est conseillé de le placer idéalement dans une terre légèrement calcaire et très filtrante. Le figuier craint les sols trop humides.

Friand de chaleur, une exposition ensoleillée et abritée est nécessaire pour la culture du figuier. L’astuce EASYBIO : Le figuier redoute le froid et les vents. C’est pourquoi, pensez à le planter à proximité d’un mur si vous habitez dans une région ou l’hiver est froid.

Quand planter le figuier ?

Offrant ses récoltes à la période estivales, vous pouvez planter les figuiers de l’automne au début du printemps.

La culture du figuier vous demandera un brin de patience. En effet, une fois la plante enracinée, il vous faudra attendre environ deux ans pour voir apparaitre, à l’aisselle des feuilles, les premières figues. Toutefois, il est préférable d’attendre au moins quatre ans pour commencer les premières récoltes.

Culture du figuier : quel entretien ?

Est-ce que le figuier a besoin de beaucoup d’eau ?

La culture du figuier demande peu d’attention. En effet, lorsque votre figuier est bien grand, il est inutile de l’arroser.

En revanche, durant les deux premières années suivant la plantation, il est important de l’arroser régulièrement de sorte que ces racines puissent s’enfoncer en profondeur dans le sol. Donnez environ 10 à 15L d’eau par pied, deux à trois fois par semaine en fonction de la température ambiante.

La culture du figuier en hiver

Arbre d’origine méditerranéenne, le figuier n’est pas pour autant frileux. Du moment qu’il est abrité des vents dominants !

Un grand figuier peut résister jusqu’à -15°C et sa souche jusqu’à -20°C ! Cependant il est quand même conseillé de le protéger en hiver, notamment par un bon paillage et avec un bon voile d’hivernage pour les régions ou l’hiver se fait très froid.

Les feuilles de mon figuier jaunissent : que faire ?

C’est un arbre au feuillage caduc. C’est pourquoi, avec l’arrivée de l’automne, il est normal que des premières feuilles commencent à jaunir, puis tombent.

En revanche si le feuillage de votre figuier jaunit pendant la période de végétation cela peut être le signe que votre arbre n’est pas suffisamment arrosé ou qu’il est exposé à des vents dominants qui entrainent le dessèchement de son feuillage.

Comment multiplier le figuier ?

Lors de la culture du figuier, vous pouvez tout à fais le multiplier. Pour cet arbre, cela se fait principalement par bouturage ou par marcottage.

Veillez à opérer principalement au printemps pour vous assurer toutes les chances de succès !

Comment réussir la culture du figuier ?

Pour favoriser de belles récoltes et une croissance optimale, faite un apport d’engrais adapté au printemps. Un engrais riche en potasse et faible en azote est particulièrement adapté pour ce type de végétaux.

Egalement, vous pourrez faire un deuxième apport à l’arrivée de l’été, pour favoriser les récoltes abondantes.

Plus de conseils jardin et plantes