Entretien des rosiers en été : arrosage, taille et maladies

Qu’ils soient arbustif, pleureur, tige ou encore grimpant, les rosiers sont des végétaux peu exigeants en entretien. Un bon arrosage, une taille adaptée et un pied désherbé suffisent à votre rosier pour vous apporter de belles floraisons !

En été, c’est le bon moment pour assurer l’entretien des rosiers, mais également pour vérifier la présence d’indésirables. En effet, les rosiers sont la cible de nombreuses maladies cryptogamiques et ravageurs !

Vous souhaitez procéder à l’entretien des rosiers ? Amenez une bonne taille à vos rosiers ? Découvrez tous nos conseils sur l’entretien des rosiers en été.

Notre expert jardin vous en dit plus en vidéo !

Entretien des rosiers : l’arrosage

S’épanouissant dans un sol riche et humifère, les rosiers ont besoin d’être arrosés. Notamment pendant la période estivale où vous allez devoir les arroser plus régulièrement.

Les rosiers ont des besoins en arrosage différent selon leur âge. Durant les deux premières années suivant la plantation, un arrosage plus important et régulier va être nécessaire, afin de favoriser le bon développement du système racinaire.

Favorisez des apports d’eau importants, et espacés. Environ 10L par pied, toutes les deux semaines. Notamment pour que le système racinaire se développe profondément dans la terre. Un système racinaire profond c’est un rosier qui aura une meilleure résistance aux agressions.

Notez qu’un rosier en place depuis plus de trois ans sera quasiment autonome pour aller puiser l’eau dans le sol, du fait de son système racinaire développé. Selon la météo, il peut néanmoins être nécessaire d’apporter un bon arrosage.

L’astuce EASYBIO : Privilégier un arrosage le matin ou le soir pour éviter que l’eau ne s’évapore avant d’arriver aux racines.

Veillez à amener un arrosage uniquement au pied, de sorte à ne pas mouiller le feuillage. Ce qui favoriserait le développement des maladies cryptogamiques, principalement le marsonia, néfaste pour votre rosier.

L’astuce EASYBIO : Pour conserver l’humidité dans le sol, pensez à pailler vos rosiers ! En plus, le paillage limitera le développement des herbes indésirables.

Arroser les rosiers en pot

Pour les rosiers en pot, l’arrosage est légèrement différent. Faites un apport d’eau en moyenne deux fois par semaine, dès que la surface de la terre est sèche. Cela permettra également de les préserver de la chaleur.

Vos rosiers ne doivent pas manquer d’eau au risque de voir les floraisons s’écourter et le feuillage jaunir. Cependant, notez qu’un manque vaut mieux qu’un excès d’eau.

Taille des rosiers : quand et comment ?

Quand tailler un rosier ?

A la fin de la première floraison, un entretien des rosiers et notamment une taille, va être incontournable pour favoriser la nouvelle floraison. C’est ce qu’on appelle la remontance.

L’astuce EASYBIO : Si vous souhaitez des floraisons jusqu’en octobre, privilégier la variété de rosiers iceberg. Il faudra alors procéder à une taille lorsque la floraison est en train de passer.

Comment tailler un rosier ?

La taille d’un rosier se fait à l’aide des feuilles et du nombre de folioles qu’elles comptent. Une taille bien réalisée favorisera l’apparition de nouveaux boutons floraux !

Pour un bon entretien des rosiers, il va falloir tailler les fleurs fanées. Pour cela, regardez au niveau de la base du bouquet floral.
A cette base, vous avez toujours au moins une feuille avec trois folioles. Ces feuilles servent à alimenter les fleurs, on ne les compte pas lors de la taille. En revanche, les feuilles classiques à cinq folioles, vont compter.

Vous compterez deux paires de feuilles à cinq folioles, et procéderez à une taille juste au-dessus de la 4ème feuille.

Si le rameau est un peu dénudé suite à une attaque de marsonia ou autre maladies cryptogamiques, recherchez le premier départ assez vigoureux se trouvant à peu près au niveau de la troisième ou quatrième feuille. Cette petite pousse assurera la croissance de la nouvelle tige et ainsi la floraison du mois de septembre.

Profitez de cette taille pour compléter l’entretien des rosiers en supprimant les bourgeons fanés, les branches sèches ou chétives.

Entretien des rosiers : désherber

Retirer les herbes indésirables présentes autour du pied, est nécessaire pour un bon entretien des rosiers. La plupart des herbes indésirables sont sans risque pour vos rosiers, les retirer sera simplement de l’ordre de l’esthétisme.

Cependant, l’herbe indésirable qu’est le liseron peut être néfaste à la croissance et aux floraisons de vos rosiers. C’est pour cela qu’il va être important de la supprimer.

La nutrition dans l’entretien des rosiers en été ?

Question nutrition, arrêtez tout apport d’engrais pendant la période de chaleur. En effet, à plus de 25°C les rosiers sont légèrement au repos. Ce n’est donc pas la peine de les nourrir.

En revanche, à la rentrée ils repartiront de plus belle, ce sera alors le bon moment pour leur amener un bon engrais adapté.

Maladie d’été : mon rosier a des taches noires que faire ?

Les tâches noires présentes sur les feuilles de vos rosiers sont le signe qu’ils sont victime du marsonia, aussi appelé maladie des tâches noires du rosier. C’est une maladie fréquemment rencontrée sur les rosiers.

Il va alors être nécessaire d’amener un bon entretien à vos rosiers.

Le marsonia c’est une apparition de tâches noires, qui s’ensuit d’un jaunissement du feuillage pour terminer par la chute des feuilles.

Si quelques feuilles seulement sont atteintes, supprimez-les et jetez-les. Attention à ne pas les mettre au compost ce qui infecterait l’ensemble.

Ramassez très soigneusement toutes ces feuilles tachées, tombées, pour éviter que le champignon n’envahisse le reste de votre rosier ou ceux aux alentours.

A l’automne prochain lorsque le rosier commencera à perdre naturellement ses feuilles, faites une pulvérisation de bouillie bordelaise en préventif. Notamment pour empêcher les spores du champignon de pénétrer à l’intérieur des rameaux.

L’astuce EASYBIO : Notez qu’une pulvérisation de bouillie bordelaise fait une excellente protection pour les maladies du rosiers tel que l’oïdium, la rouille du rosiers…

Plus de conseils jardin et plantes