Entretien du monstera : tous nos conseils

Le monstera, également connu sous le nom de faux-philodendron, est une plante d’origine tropicale très en vogue. Son feuillage vert très graphique en fait la star de vos intérieurs !

Au feuillage persistant, cette plante d’intérieur est très résistante et facile à cultiver. Le monstera d’intérieur en pleine santé peut atteindre jusqu’à 4 à 5 mètres !

Il existe plusieurs variétés de monstera, pour les plus connues le monstera deliciosa et le monstera adansonii, également connu sous le nom de monstera « monkey mask ». Réputé pour son feuillage bicolore, on reconnait le monstera variegata, et enfin une espèce plus rare : le monstera obliqua.
Elles s’entretiennent toutes de la même manière.

Découvrez tous nos bons conseils pour réussir avec l’entretien de votre monstera.

Notre expert jardin vous en dit plus en vidéo !

Entretien du monstera, quelle exposition ?

Une bonne exposition optimise la croissance et le développement de votre monstera.

Placez votre plante verte à proximité d’une fenêtre. Un environnement lumineux favorise un feuillage bien vert et en pleine santé. Attention, jamais de soleil direct, excepté durant la période hivernale.

Notez également d’éloigner votre monstera de sources de chaleur. Comme l’excès de soleil, cela va assécher la plante d’origine tropicale et lui être néfaste, puisqu’elle a besoin d’humidité. Votre monstera à des tâches brunes ? Il est certainement brulé suite à une trop forte exposition au soleil. Veillez à changer son exposition.

Quelle température pour que mon monstera se développe bien ?

Le monstera apprécie l’environnement de la maison. Une température entre 18 et 25°C sera fortement propice à son développement.

Il est tout à fait possible de sortir votre plante verte au jardin lorsque les températures remontent. À partir du 10 mai, sortez votre monstera au grand air. Veillez à le placer sous un arbre et limiter son exposition avec le soleil direct. En fonction du climat de votre région, vous pourrez le rentrer vers le début octobre.

Entretien du monstera : arrosage et fertilisation

Comme de nombreuses plantes d’intérieur, le monstera a besoin d’un arrosage régulier et modéré, puisqu’il redoute l’excès d’eau. Veillez à arroser dès que la motte est sèche.

Le monstera est une plante très gourmande. Un apport d’engrais régulier, entre avril et octobre, lui sera bénéfique. Veillez également à lui amener un bon terreau riche, lui seul, en plus des apports d’engrais, apportera à votre monstera les éléments nutritifs nécessaires à son bon développement.

Mon monstera a les feuilles qui jaunissent : pourquoi ?

Les causes d’un jaunissement des feuilles de votre monstera peuvent être multiple.

Lorsque votre monstera est en parfaite santé, le feuillage est bien vert. Une légère décoloration peut être le signe que la plante a manqué de lumière. Dans ce cas rapprochez votre monstera au maximum de la fenêtre.

Il peut également s’agir d’un excès ou manque d’eau, d’un manque de fertilisation, la plante a faim, ou encore d’une invasion de nuisible comme de thrips ou encore de cochenilles.

Pourquoi les feuilles de mon monstera ne sont plus trouées ?

Ce que l’on apprécie chez le monstera, c’est avant tout le « découpage » de ses feuilles qui lui donne un caractère tout à fait original.

Au fur et à mesure que la plante grandit dans la maison, si le feuillage rapetisse et se découpe de moins en moins, c’est le signe que l’air est trop sec. L’hygrométrie est trop faible. Dans ce cas, vaporisez très régulièrement votre monstera et son tuteur en insistant sur la face inférieure des feuilles. Préférez une eau non calcaire.

Notez que lorsque la plante est jeune, il se peut qu’elle n’ait pas forcément le feuillage découpé.

Tailler mon faux-philodendron

Si votre monstera est bien nourri et bien exposé, il va pousser assez rapidement. Il est tout à fait possible que durant la saison, votre monstera atteigne le plafond.

Le monstera est une plante d’intérieur qui supporte bien la taille de manière générale. Il peut être taillé à votre guise, selon vos besoins et vos envies. C’est également un bon moyen pour rajeunir votre plante !

Lorsque vous taillez votre monstera, il est tout à fait possible de bouturer l’une des branches taillées.

Quand bouturer un monstera ?

Il est très facile de bouturer un monstera.

Pour cela récupérez une branche taillée ou l’on peut voir apparaitre de petites racines et plongez la dans un récipient d’eau.

L’astuce EASYBIO : Le diamètre de la feuille est très important chez le monstera, il y a un risque d’évaporation qui pourrait faire faner notre bouture de monstera. Pour cela, roulez délicatement le limbe de la feuille de votre bouture sur elle-même, de sorte à réduire l’échange gazeux avec l’atmosphère. Maintenez le rouleau avec un ou deux élastiques, selon la taille de la feuille.

D’ici un mois elle aura développé des racines, et il n’y aura plus qu’à la rempoter dans un bon terreau.

Ma plante penche : comment y remédier ?

Le monstera est une plante grimpante qui a une belle croissance et qui demande de l’espace pour se développer.

Au fil du temps, les tiges de votre monstera deviennent plus épaisses et sous leur poids la plante tend à se pencher. Notamment pour trouver un support sur lequel s’accrocher.

Pour remédier à cela, apportez à votre plante verte un tuteur sur lequel elle pourra s’accrocher. Préférez un tuteur bien solide pour assurer une bonne tenu de la plante. Un tuteur en fibre de coco sera parfaitement adapté, puisque humidifié, la plante va développer de petites racines et s’y accrocher d’elle-même.

Plus de conseils jardin et plantes