Réussir l’arrosage des plantes d’intérieur : techniques et astuces

L’arrosage des plantes d’intérieur est l’un des points les plus important dans leur entretien. Apporter un bon arrosage à vos plantes favorise leur bonne hydratation et par conséquent favorise leur développement et croissance.

Vous souhaitez des plantes d’intérieur éclatantes et en bonne santé ? Découvrez toutes nos techniques et conseils pour réussir l’arrosage de vos plantes d’intérieur.

Notre expert jardin vous en dit plus en vidéo !

Fréquence d’arrosage des plantes d’intérieur

Apportez un arrosage à vos plantes d’intérieur de préférence le matin, pour que la plante puise bénéficier par la suite de lumière et soleil.

Il est important de noter que chaque type de plantes à des besoins différents en termes d’apport en eau.

Les succulentes et les cactées

Les succulentes et les cactées sont des plantes qui ont la capacité de stocker l’eau dans leurs feuilles, leurs tiges ou encore leurs racines. Toutefois ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger l’arrosage de ces plantes d’intérieur.

Il est en général conseillé de leur apporter de l’eau environ une fois par mois. Cependant l’arrosage peut également dépendre de la variété, de l’environnement… Ainsi pensez à repérer les signes d’un manque d’eau : corp creusé, aspect terne, feuillage qui se flétrit ou se rétracte…

Les plantes vertes et fleuries

Pour la majorité des plantes d’intérieur, la fréquence d’arrosage va dépendre de la saison. En effet, on augmentera les apports du printemps au milieu de l’été, lors du réveil de la végétation, et on réduira ces fréquences à l’approche de l’hiver.

Voici quelques astuces :

  • Tant que la température reste inférieure à 25°C : arrosez une fois par semaine.
  • Entre 25 et 28°C, procédez à l’arrosage de vos plantes d’intérieur tous les 3 à 4 jours.
  • Dès lors que la température dépasse les 28°C, un apport d’eau tous les 2 jours est conseillé.
  • Si la température dépasse les 30°C, arrosez tous les soirs.

Il est essentiel de veiller à ne pas arroser trop abondamment vos plantes de la maison. Notez également de ne jamais laisser d’eau stagner au fond du cache-pot ou dans la soucoupe, au risque de nuire fortement à votre plante !

L’astuce EASYBIO : Pour savoir si vos plantes vertes ou fleuries ont besoin d’eau, vérifiez que le substrat soit sec. Pour cela grattez sur un ou deux centimètre la surface pour constater si le terreau est sec. Il est aussi possible de soulever le pot, s’il est bien lourd c’est surement que votre plante n’a pas besoin d’être arrosé !

Les agrumes : citronniers, orangers…

Les agrumes ont des besoins en eau relativement importants, notamment lorsqu’ils sont cultivés en pot, en intérieur. Concernant l’arrosage de ces plantes d’intérieur, attendre que le substrat soit sec, puis apportez de l’eau sans inonder le pot.

En cas de fortes chaleurs, arrosez tous les jours.

Les plantes tropicales

Légèrement différente que pour les plantes vertes et fleuries, la fréquence d’arrosage de vos plantes d’intérieur tropicales dépend du type de substrat ainsi que de leur variété. Les plantes tropicales, sont des végétaux qui n’ont pas besoin d’un arrosage abondant.

Il est impératif de laisser sécher la motte entre deux arrosages, au risque de nuire à leur bonne croissance. Pour cela, touchez le substrat pour savoir si votre plante manque d’eau.

5 techniques pour l’arrosage des plantes d’intérieur

L’arrosage en surface

L’arrosage en surface est la technique la plus utilisé pour l’arrosage des plantes d’intérieur. Elle consiste simplement à arroser les plantes par le dessus sans mouiller le feuillage. Notez de ne pas laisser l’eau stagner dans la soucoupe après son écoulement.

L’arrosage en surface est idéal pour le plus grand nombre de plantes d’intérieur. Il est à adapter selon la température et les besoins de vos végétaux.

Le bassinage ou le trempage

Le bassinage consiste à immerger la base du pot dans l’eau afin qu’elle remonte dans la motte. Plus efficace qu’un simple arrosage en surface, cette technique est idéale pour réhydrater correctement les plantes, sans risque d’humidifier leur feuillage.

Laissez le pot dans l’eau le temps que la surface du substrat devienne humide. Veillez à attendre que la plante se soit complètement égouttée avant de la remettre dans son cache-pot.

Le bassinage est idéal pour les plantes qui n’aiment pas avoir le feuillage ou les fleurs mouillés tel que les orchidées, le cyclamen, l’anthurium… Il est à amener environ une à deux fois par mois.

La brumisation

La brumisation s’effectue à l’aide d’un pulvérisateur directement sur le feuillage de vos plantes de la maison. Cette technique est idéale si l’atmosphère de votre intérieur est sèche.

Pulvérisez de manière régulière l’ensemble des feuilles de vos plantes. Privilégiez les pulvérisations sur la face inférieur car c’est à cet endroit que se trouve les stomates, c’est-à-dire les pores de leur peau.

La brumisation est idéale pour tous les végétaux qui apprécient une bonne hygrométrie. Néanmoins évitez la brumisation sur les plantes au feuillage velu, duveteux et cireux. De plus, pour certaines plantes comme les orchidées, notez de ne pas mouiller la floraison.

L’astuce EASYBIO : Evitez l’utilisation d’eau calcaire pour l’arrosage des plantes d’intérieur, principalement pour la brumisation. Celle-ci favorise les traces blanches et nui à l’éclat du feuillage.

Le douchage

Le douchage consiste à déposer votre plante dans la douche et simplement doucher l’ensemble de son feuillage à l’eau tiède. En plus de la réhydrater, cette technique permet de dépoussiérer votre plante et par conséquent favoriser la photosynthèse.

Assurez-vous de ne pas régler la pression trop haute afin de ne pas abimer votre plante. De plus, attention à l’eau trop froide qui risque de créer un écart de température et ainsi nuire au bon développement.

Bien laisser d’égoutter vos plantes avant de les replacer dans leur cache-pot.

Le douchage est idéal pour les plantes au feuillage lisse. Il est à amener environ tous les deux mois.

Le goutte à goutte

Le système de goutte à goutte est une technique d’arrosage des plantes d’intérieur idéal si vous prévoyez une absence ou si vous avez peu de temps à consacrer à vos végétaux.

Simple à mettre en place, cette technique est parfaitement adaptée aux plantes qui apprécient un substrat humide.

L’astuce EASYBIO : Une très bonne alternative aux systèmes de goutte à goutte : les oyas. En plus d’être esthétique, ils assurent la diffusion lente de l’eau dans le terreau par la partie en terre cuite.

Quelle eau pour l’arrosage de vos plantes d’intérieur ?

Pour l’arrosage de vos plantes d’intérieur, privilégiez une eau non calcaire à température ambiante, notamment pour éviter l’apparition de toutes éventuelles traces blanches sur le feuillage.

L’astuce EASYBIO : Laissez reposer l’eau du robinet quelques heures avant de l’amener à vos plantes. Cela permettra au calcaire de descendre au fond de votre récipient et à l’eau de prendre la température environnante.

Pour arroser vos végétaux, récupérez les eaux de pluie, les eaux de lavage de vos légumes, les fonds de verre / bouteille…

Profitez-en pour fertiliser vos plantes !

En pot, la terre s’appauvrit plus rapidement au fil des arrosages et du temps, c’est pourquoi il est nécessaire de combler ce manque par un apport d’engrais une à deux fois par mois selon les espèces.

Optez pour un bon engrais adapté à amener facilement lors de l’arrosage. Également pour assurer l’hydratation ainsi que favoriser des feuillages bien verts, vous pouvez apporter à vos plantes d’intérieur un soin hydratant en pulvérisation.

Plus de conseils jardin et plantes