Comment planter ses fraisiers en 5 étapes

Pas besoin d’être un expert pour planter des fraisiers, suivez nos conseils en quelques étapes et obtenez de fabuleuses récoltes !

Connaitre et bien sélectionner ses fraisiers

Les fraisiers sont des plantes vivaces et persistantes, il en existe deux variétés : les fraisiers remontants ou fraisiers non remontants. Sachez qu’en fonction de la variété de fraisiers choisie, la période de récolte sera plus ou moins longue :

  • Les fraisiers remontants : la quantité de fraises récoltée sera plus faible que les variétés non remontantes, et la durée de fructification sera plus longue.
  • Les fraisiers non remontants : la quantité de fraises cueillies sera abondante, tandis que la durée de fructification sera courte.

Réussir la plantation de ses fraisiers : périodes et emplacements

Notre expert jardin vous en dit plus en vidéo !

Quelles périodes pour planter ses fraisiers ?

En automne

C’est lorsque l’été prend fin et que l’automne pointe son nez qu’il est intéressant de les planter. Les plants de fraisiers ont alors le temps de s’enraciner tranquillement avant l’arrivée de l’hiver, pour repartir au printemps.

Au printemps

Une deuxième période est également optimale pour la plantation de ses fraisiers. De mi-février à fin-mai, il est tout à fait possible de mettre en terre ses fraisiers. Notez que certaines variétés, comme celles dite remontantes,  préfèreront cette deuxième période.

C’est également la période idéale pour tous ceux qui ont « oublié » de mettre en terre leurs plants l’année précédente.

Notre astuce : Pensez à renouveler vos plants de fraisiers tous les 3 ans, car ceux-ci seront plus sensible aux maladies et amèneront des productions plus faible.

Où planter ses fraisiers ?

Les fraisiers sont des plantes qui se cultivent aussi bien en pleine terre qu’en pot, jardinière ou balconnière. Laissez cours à votre imagination !
Si vous choisissez la culture du fraisier en pot, notre astuce : sélectionnez une variété retombante et obtenez une belle suspension gourmande.

Le fraisier est un plante rampante, c’est pourquoi il est préférable de la positionner en bordure, que ce soit en parterre ou au potager.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un sol profond puisque le fraisier à de petites racines, cependant veillez à choisir un emplacement bien exposé au soleil. Vos fruits n’en seront que plus sucrés. Pas d’inquiétude cette plante supporte également les endroit mi ombragé.

Quelles associations faire avec le fraisier ?

Afin d’accentuer la productivité de vos plants de fraisiers placez-les à proximité de laitues.
Vos fraisiers apprécieront également d’être planté proche d’oignons, de pieds de tomates ou encore d’ails, celui-ci éloignera les insectes de vos plants.

N’hésitez pas à semer de la bourrache à proximité, cette plante à fleurs bleue attire les abeilles. Cela vous permettra d’obtenir plus de fruits !

En revanche, veillez à éloigner vos fraisiers des choux, ce qui nuirait à leur développement.

5 étapes pour bien planter ses fraisiers

  1. Une fois votre emplacement défini, il est important de préparer la terre. Apportez à vos plants un terreau riche et de qualité.

    Les fraisiers sont des plantes gourmandes en engrais. Il est tout à fait possible à la plantation d’ajouter un engrais naturel à la terre de plantation, cela favorisera leur développement, un bon enracinement, ainsi qu’une bonne fructification. Un engrais complet riche en potasse et en phosphore sera à favoriser.
  1. Au moment où vous dépotez vos fraisiers, si les racines sont abondantes, n’hésitez pas à effilocher légèrement.
  2. Utilisez un transplantoir pour planter vos fraisiers, et veillez à espacer les plants d’environs 25cm afin qu’ils aient la place pour se développer de façon optimale.

    Technique de jardinier, pour utiliser un transplantoir, on le plante verticalement à l’endroit souhaité, on tire vers soi puis on dépose la plante dans l’espace formé. On tasse légèrement, et le tour est joué !
    Notez que le fraisier est une plante acaule*. Veillez à ce que le collet du fraisiers, c’est à dire la jonction entre les racines et les feuilles, ne soit pas enterré. Au risque de faire pourrir et mourir votre plant.
  1. Terminez toujours la plantation par un bon arrosage, cela aide à l’enracinement.
  2. Vous pouvez ajouter un paillis, écorces, paille ou encore bâche sous vos fraisiers. Cela permettra aux fruits de ne pas reposer sur le sol et ainsi éviter qu’ils ne pourrissent. Le paillis est également bénéfique pour limiter la prolifération des herbes indésirables et favoriser le maintien de l’humidité.

D’ici un mois quand elles se seront bien développer n’hésitez pas à amener une fertilisation. Un apport d’engrais sera bénéfique à vos plantes et favorisera de belles récoltes.

*Se dit d’une plante sans tige, ne présentant au-dessus du sol qu’une rosette de feuilles et parfois une hampe florale nue. (Exemple : le pissenlit.) Source : larousse.fr

Plus de conseils jardin et plantes